Cet article est une présentation du MSc Embedded Systems (Systèmes Embarqués) et a été écrit par Matthias Vidal-Dhô, un étudiant ISEN issu de la promotion 2016 et ayant fait son MSc à Heriot Watt durant l’année 2015-2016.

A l’instar de toutes les universités anglosaxones, Heriot-Watt University propose une très grande variété de cursus, en particulier dans les sciences. Le Master of Sciences in Embedded Systems, ou Master scientifique spécialité systèmes embarqués en français, est proposé par l’ Institute of Sensors, Signals and Systems (ISSS) , ou institut des capteurs, signaux et systèmes, qui fait partie de Engineering and Physical Sciences (EPS) school à l’Université. La suite de cet article sera consacré au déroulement de ce Master.

Tout d’abord, la rentrée admistrative se déroule une semaine avant le début officiel des cours et permet aux nouveaux arrivant de prendre leurs marques dans cette université, nouvelle pour une grande fraction de la promotion Master EPS 2015-2016 (2/3 étudiants environ). Le début des cours se fait en douceur. Chaque semestre est consacré à quatre modules, qui valent 15 crédits chacuns. Chaque module comprend généralement deux parties, des travaux pratiques (Labs), et un unique examen évaluant les connaissances acquises à la fin du semestre. Chaque enseignant à la liberté totale sur la pondération de ces deux parties, à une contrainte près : l’examen ne peut valoir plus de 80% de la note de module. Pour le Master Embedded Systems, le premier semestre est composé des
modules suivants :

  • Embedded Systems qui couvre la notion générale de système embarqué incluant la spécification, le choix des composants programmation de microntontrolleurs en assembleur et revue des protocoles de communication.
  • Software engineering qui se concentre sur le langage C++ et comprend un projet de groupe. Ce module est également consacré aux méthodes d’anticipation et de résolution de problème pour les projets software, en particulier les phases de développement et l’importance des specifactions et de la modularité.
  • Digital design est un module consistant puisqu’il couvre l’ensemble de la logique combinatoire des bases jusqu’aux machines à état et l’architecture. Une fois cela achevé, le module s’oriente vers la programmation FPGA utilisant le langage Verilog.
  • Digital signal processing est un module ayant une forte coloration théorique et qui traite, comme son nom l’indique, du traiement des signaux numériques c’est-à-dire l’application des théorèmes généraux de traitement du signal appliqué à la conversion de signaux analogiques en signaux numériques et vice versa.

 

Le second semestre se répartit comme suit :

  • Embedded software qui en plus d’être dans la continuité du mode du semestre précédant embedded systems, se concentre sur la programmation en C/C++ de microcontrôleurs pour des applications temps réel et aborde une liste exhaustive des problématiques qui y sont liées ainsi que l’évolution des protocoles et architectures logicielles.
  • Embedded systems group project est un module particulier puisqu’il est entièrement consacré à un projet de groupe réalisé par l’ensemble ou un groupe d’étudiants tous issus du Master Embedded Systems. Ainsi le contenu de ce module est très variable selon le professeur en charge qui va proposer une liste de projets disponibles. A titre indicatif, le projet 2015/2016 consistait en la conception d’un bookster pack pour Tiva C Series (Texas Instruments)
    comprenant un CNA pour la mise en évidence du rôle d’un CNA lors de la conversion du signal.
  • Critical analysis and research preparation est un module visant à faire assimiler aux étudiant, en particulier ceux non issus du système d’éducation britannique, le concept de pensée critique qui est placé au cœur du système éducatif anglo-saxon en général. Ce module est l’occasion pour les étudiants de développer leur compétences en vue de la réalisation du mémoire de projet de fin d’étude.
  • Image processing couvre les bases théoriques et pratiques du traitement d’image. Les TP sont réalisés à l’aide de Matlab et permettent aux étudiants d’implémenter des filtres et autres méthodes de traitement d’image notamment les ondelettes de Haar.

Le troisième “semestre” est quant à lui entièrement consacré au projet de fin d’étude et s’étend généralement jusqu’aux environs du 20 août.
L’ensemble des notes qui sont attribuées aux étudiants pour chaque module sont en pourcentage :
A : au dessus de 70%
B : 60-70%
C : 50-60%
D : 40-50%
E : 30-40 %
F : 30 % et en dessous
L’obtention d’une moyenne supérieure à 70% permet d’obtenir le Master avec distinction.
La remise des diplômes se fait usuellement dans le courant du mois de novembre de l’année

Si vous avez des questions pour Matthias, je vous joins un lien vers son LinkedIn : ICI

Advertisements